Question existentielle

Quel âge avez-vous ?

Moins de 18 ans

18 ans ou plus

Chapeau pointu   Question existentielle 9 Ce jour à 20:10

Bonsoir tout l'monde,

Vous ne vous êtes jamais d'où venaient certaines expressions comme "casser du sucre sur le dos de quelqu'un" ou encore " marcher sur des oeufs" ?

Bonne soirée Innocent

Question existentielle 1/9 17/02/2009 à 20:11
J'les connais pas Timide
Question existentielle 2/9 17/02/2009 à 20:12
Ben c'des gens qui on testé, quouah.
Question existentielle 3/9 17/02/2009 à 20:12
Ben parce que c'est des expression...

Casser du sucre sur le dos, je vois pas.

Mais marcher sur des oeufs c'est pas compliqué, c'est une image.
Question existentielle 4/9 17/02/2009 à 20:13
C'est un truc sortie comme une connerie, et ça deviens célèbre tellement c'est nul Timide
Un jour aussi j'en ferrais une d'expression super connus !
Question existentielle 5/9 17/02/2009 à 20:13
Je sais pas mais il doit bien exister des dictionnaires des expressions si tu tiens à savoir d'où ça vient ^^
Question existentielle 6/9 17/02/2009 à 20:15
La_Lettre a écrit :
C'est un truc sortie comme une connerie, et ça deviens célèbre tellement c'est nul
Un jour aussi j'en ferrais une d'expression super connus !


moi j'suis d'accord avec toi..
..
par éxemple " ca roxx du poney "!!
vous trouverez jamais ca dans un dico..
c'est moi qui vous le dit =^)
Question existentielle 7/9 17/02/2009 à 20:17
Existentielles Wink

Euh, j'dirai juste que le langage a des expressions bizarres.

C'est comme "j'ai beau". Allez savoir d'où ça vient. J'ai beau ne pas avoir lu ce livre, il a l'air intéressant et remplit de théories philosophiques.

Ca veut dire "Même si je ne l'ai pas lu, ce livre patati..." Or chez moi, beau est un terme signifiant la beauté.

Le rapport? Aucune idée, si ce n'est des racines éthymologiques dont on ignore encore l'existence, et patati et patata, j't'épargne les détails pour ce soir^^
Question existentielle 8/9 17/02/2009 à 20:19
Mr chips a écrit :
La_Lettre a écrit :
C'est un truc sortie comme une connerie, et ça deviens célèbre tellement c'est nul
Un jour aussi j'en ferrais une d'expression super connus !


moi j'suis d'accord avec toi..
..
par éxemple " ca roxx du poney "!!
vous trouverez jamais ca dans un dico..
c'est moi qui vous le dit =^)


C'est pas une expression imagé ça... C'est juste supertrokoolfunny d'dire ça...


Pour l'expression : casser du sucre sur le dos de quelqu'un... =>

"
Dans cette expression, on trouve deux parties intéressantes.

Evacuons d'abord le morceau (de sucre) le plus facile.
'sur le dos', c'est ce qui permet de faire porter le fardeau d'une responsabilité quelconque à quelqu'un. Et comme ce dernier n'est pas là pour se défendre, c'est d'autant plus facile.

L'explication de casser du sucre pose un problème légèrement plus épineux.
Autrefois, non seulement le sucre était un complément alimentaire de luxe (l'expression ne vient donc pas des quartiers pauvres), mais on n'avait pas de belles boîtes rectangulaires contenant des beaux petits morceaux parfaitement taillés et superbement alignés, attendant avec impatience de fondre de plaisir. On disposait plutôt d'un bloc (un pain) de sucre qu'il fallait casser en petits morceaux, au fur et à mesure des besoins.

Tiens ! C'est donc là qu'on casse du sucre ! Mais quel peut bien être le lien avec les méchancetés débitées en l'absence du principal interessé ?

Il ne semble pas facile à faire.
Duneton indique que, dans le "Dictionnaire de Trévoux", au XVIIIe siècle, l'expression "se sucrer de quelqu'un" voulait dire "le prendre pour un imbécile".
Alors le glissement de cette piètre estimation vers "dire du mal de lui" peut se comprendre. De même, on peut imaginer qu'on ait évolué de "se sucrer" vers "casser du sucre", puisqu'il fallait le faire pour sucrer.
Mais malheureusement, rien n'explique pourquoi, dans l'ancienne locution citée par Duneton, il y a cette association entre le sucre et l'imbécillité[1].

casser du sucre est apparue au cours de la deuxième moitié du XIXe siècle à la fin duquel le complément 'sur le dos' a été ajouté.
A la même époque, pour les brigands, cela voulait aussi dire 'dénoncer', probablement par la similitude avec "casser le morceau" qui avait la même signification (alors que maintenant, pour dire la même chose, on "mange le morceau". Peut-être parce qu'on n'a plus besoin de le casser ?)

[1] En argot, on dit bien "se sucrer" pour "s'octroyer un bénéfice plus ou moins légitime", ce qui pourrait être facile en profitant de la naïveté de l'imbécile (et on aurait alors un lien, même ténu, entre ces deux termes), mais cette forme n'apparaît que bien plus tard, au début du XXe siècle. "
Question existentielle 9/9 17/02/2009 à 20:25
Merci pour les réponses Very Happy
Recommande ce site a tes ami(e)s | Aller en haut

Partenaires : Énigmes en ligne