Une histoire de bonheur.

Quel âge avez-vous ?

Moins de 18 ans

18 ans ou plus

Paul_ Une histoire de bonheur. 12 Ce jour à 23:19

C'est une question qui me trotte dans la tête depuis un certain temps déjà, et à laquelle j'ai bien du mal à répondre. Elle est revenue dans plusieurs débats, et n'a jamais été résolue. Je voudrais donc que vous me donniez votre avis là-dessus.

Cette question porte donc sur le bonheur. Sur ce qui nous rend heureux. Dans la vie, certains le sont, certains ne le sont pas, c'est comme ca et ce n'est pas le sujet. Il est des événements, des relations que nous développons, des choses que nous faisons ou qui nous arrivent et qui nous rendent heureux. Mais de tous ceci, le bonheur vient il du moment présent, ou du souvenir que nous en avons quand nous y repensons ?

C'est une question qui n'a pas un but simplement philosophique, mais que je me pose pour pouvoir convenir d'un choix de vie. Pour savoir ce qu'il faut rechercher, le plaisir immédiat, sans se préoccuper d'hier ou de demain, ou chercher à cultiver les souvenirs du passé. Personnellement, la première solution me conviendrait davantage, je crois ; peut être par ce que j'ai, à un moment, trop vécu dans le passé, et que j'essaye de me rattacher plus au présent. J'ai du mal toutefois à m'imaginer heureux sans souvenirs heureux. Et même si la première situation se trouve être celle que je vois comme étant la plus souhaitable, la seconde semble être la plus raisonnable. Comment être heureux sans nos souvenirs, en effet ?


Bref, si quelques insomniaques passaient par là et avaient des éléments de réponses, je les en remercie d'avance.

Une histoire de bonheur. 1/12 15/08/2009 à 23:23
excuse moi mais je suis pas d'humeurà tout lire... ta question, c'est " Comment être heureux sans nos souvenirs, en effet ? "
Fx.   
Une histoire de bonheur. 2/12 15/08/2009 à 23:23
Moi, entre l'illusion et la vérité, le choix est vite trouvé.
Mais c'est pas la question.
T'es pas obligé d'être heureux en cultivant tes souvenirs du passé, tu peux en faire des nouveaux aussi.
Une histoire de bonheur. 3/12 15/08/2009 à 23:24
Pour être heureux à un certain point, il faut avoir souffert au même point.
Une histoire de bonheur. 4/12 15/08/2009 à 23:25
Le bonheur c'est un peu de tout... La joie ressentie au moment même et puis ensuite, le fait d'y repenser.
Maintenant, dans les moments où ça va mal, faut aussi se dire que sans ça, on ne saurait pas vraiment ce qu'est le bonheur.
Trop de bonheur tue le bonheur quoi xD
Une histoire de bonheur. 5/12 15/08/2009 à 23:27
pour moi le bonheur, c'est de vivre sans être oublié ...
Une histoire de bonheur. 6/12 15/08/2009 à 23:28
Je suis heureux dans le présent, je suis dans un cocon, quand je pense à l'avenir et à ce qu'il faut encore prouver pour réussir, je stresse un peu. Je ne conçois pas le bonheur futur sans une situation stable, même si ce n'est pas tout et par les temps qui courent, ce n'est pas facile !
Une histoire de bonheur. 7/12 15/08/2009 à 23:30
A vrai dire, je n'est jamais vraiment cherché à expliquer le bonheur, à la conceptualiser. Ce que je peux dire, c'est que l'erreur serait de nier le présent en insistant trop sur la valeur du passé et du futur mais en associant le présent à un vide, alors qu'en réalité, c'est dans ce présent que réside l'essentiel.
Le bonheur est dans l'instant, il ne vit qu'à travers ce présent en perpétuel mouvement. Le bon, le mauvais, ces deux concepts auxquels on associe nos souvenirs n'ont plus vraiment de valeur. C'est seulement l'enveloppe du bonheur, les souvenirs ne sont que des coquilles vides par lesquelles le bonheur à pû un jour brillé.
C'est ainsi que l'on peut être heureux, car en se focalisant sur ce qui est à venir on se perds et quand on regarde vers le passé, on regarde des paysages désolés où la vie c'est autrefois écoulée mais désormais bel et bien mort. Je ne dis pas que l'on doit rejetter passé et futur, néanmoins ces deux temps n'ont d'intérêts que pour servir le présent.
Une histoire de bonheur. 8/12 15/08/2009 à 23:30
Je pense, comme je l'ai toujours pensé, qu'il y a un apprentissage du bonheur. Sans parler de plaisir ou d'autres émotions, le bonheur est pour moi un état dans lequel nous pouvons nous trouver sans avoir besoin de plaisir, sans avoir besoin de vivre des choses, simplement en étant centré sur ce que l'on est.

On peut vivre des choses qui nous plaisent sans se considérer comme heureux pour autant, c'est pourquoi je pense qu'il n'est pas suffisant de profiter de ce qui nous fait plaisir dans l'instant présent.

Quand on a une vision positive, du présent, comme des évènements passés, je pense que la sensation de plénitude qu'on peut ressentir est bien différente du plaisir qu'on peut ressentir au jour le jour.

Par contre, le souvenir que nous avons de périodes heureuses mène souvent à la nostalgie, et je pense que c'est difficile de ne pas tomber dans ce piège là, qui ne mène en aucun cas au bonheur.
Une histoire de bonheur. 9/12 15/08/2009 à 23:30
On ne doit pas oublier le passé, on doit s'en servir pour progresser. Il est également fort profitable de savourer toutes les petites joies de l'instant présent, auxquelles on ne pense jamais, trop absorbé par les quelques petits malheurs (bien ridicules en comparaison) qui nous arrivent, ou à défaut par les nouvelles affreuses qu'on nous sort au JT (et qui sont vraies, mais on n'y peut rien, et encore moins à 15 ans !). Il est aussi important de se projeter dans le futur et de poursuivre ses rêves et objectifs.
Tout ça forme le bonheur. Se fixer sur une des trois parties du temps, c'est manquer l'essentiel:
-Se fixer sur le passé (nostalgiques) n'apporte que de la tristesse, de la mélancolie et du "rêve" inutile qui ne change rien et qui prolonge la morosité de l'instant
-Sur le présent (épicuriens), le bonheur n'existe pas non plus, la joie de profiter simplement du présent sans se projeter dans le futur est trop volatile.
-Sur le futur (doux rêveurs), le risque est de se faire de gros films et de ne rien faire pour se donner une chance de les réaliser.

Hop, un pavé Smile
Paul_ 
Une histoire de bonheur. 10/12 15/08/2009 à 23:31
Moukiste a écrit :

Moi, entre l'illusion et la vérité, le choix est vite trouvé.
Mais c'est pas la question.
T'es pas obligé d'être heureux en cultivant tes souvenirs du passé, tu peux en faire des nouveaux aussi.



Voui, mais créer de nouveaux souvenirs, c'est toujours rester dans la même histoire xD

A-t-on besoin de ces souvenirs pour être heureux Razz ?
Une histoire de bonheur. 11/12 15/08/2009 à 23:32
Moi je pense qu'il faut pas trop se rattacher au passé, au risque de devenir trop nostalgique, mais plutôt jouir des moments présents.

Pourtant j'avoue que moi-même parfois je peux pas m'empêcher de replonger mes souvenirs dans le passé, de revoir dans ma tête quelqu'un que j'aimais et que j'ai perdu, et au final ça me rend plus triste quelque chose. Mais bon, on n'est pas amnésique non plus, on peut pas oublier, surtout les choses qui nous ont marqué...
Une histoire de bonheur. 12/12 16/08/2009 à 00:01
Pour mouah le Bonheur n'est pas aussi facilement définissable. Il ne réside pas uniquement en une seule chose. Tout n'est pas si simple.
Recommande ce site a tes ami(e)s | Aller en haut

Partenaires : Énigmes en ligne