L'amour sur SE, créé en direct...

Quel âge avez-vous ?

Moins de 18 ans

18 ans ou plus

l-arwen   L'amour sur SE, créé en direct... 88 Ce jour à 01:19

Bonsoir !
J'aimerais vous faire part d'un échange de messages, une nuit d'hiver. Les sentiments viennent, c'est authentique mais si rapide... Qu'en pensez vous ?


l-arwen Message lu et répondu (Supprimer) 28/12 à 00:35

Amie du soir bonsoir,
un léger voile recouvre l'image, et la suite du profil n'en parle plus. A choisir, je choisis plutot la lumière que les ténèbres, parce qu'il fait nuit maintenant et qu'on cherche la lumière dans sa nuit... J'ai fini par cliquer, mais je ne te dis pas à cause de quelle ligne^^ J'espère qu'on apprendra à se connaitre mieux.. A bientot, mais nul ne sait encore si tu me répondras.


Elle < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 00:50

Ahem, j'aimerai bien savoir, moi, pour quelle ligne tu as cliqué ^^ Et oui, je réponds, je réponds toujours quand y'a plus que "salut ça va" dans le mess Bon, sinon, si t'as une adresse msn, on pourrait mieux communiquer, qu'en penses tu ? Que je te connaisse mieux, parce que là, cette absence de photo de perturbe, je suis plutôt méfiante, hein,je préviens, donc, si je pouvais avoir des images via mseun, ce serait sympa La nuit .. Un épais manteau, dont on ne peut se dépètrer que par le temps .. Il ne sert à rien de lutter .. Elle est une camisole qui vous retient sous l'emprise des cauchemars pendant de longues heures .. Une éternité, à mes yeux ..
Bisou ^^


l-arwen < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 00:59

Musicien, tendre, affectueux, cherchant longue relation ? Un Clik, ou presque, suffirait ? C'était cette ligne là. Les autres ont suscité mon attention, puis mon intéret et celle là a suscité ma décision. Tu sais, c'est un peu comme une belle image dans la rue, qui nous fait tourner la tete quelques secondes. Je viens aussi de modifier mon profil, et il y aura une photo, mais j'ai déjà essayé plusieurs fois et ca n'a pas marché. Je peux te dire que je suis d'origine coréenne et que j'ai des lunettes ! Bref, voila, sinon pour msn, je préfère t'écrire par le site... Mon dernier cauchemar remonte à longtemps. Finalement la nuit est douce, j'aime son calme, l'impression jubilatoire de régner sur son temps sans être dérangé ni stressé. Qu'est ce que tu fais de beau dans ta soirée? Bisous
Stéphane


Elle < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 01:04

Une belle image dans la rue, tiens tiens. Dois je trouver ça flatteur ? ^^ Ouais, faut attendre que les modos valident pour que tu aies une photo. Euh, moi, le site, ça m'arrange pas du tout, tu veux vraiment pas me passer ton adresse ? Le mien remonte à hier. Et à avant hier. Et à avant avant hier .. Ca ne s'arrête jamais. Je ne jubile pas, moi, au contraire, quoique j'aime son duvet frais qui repose sur mes épaules nues lorsque je sors .. Mais sinon .. Elle est synonyme pour moi de trop d'horreur pour que je la prenne en affection
Bisous,


Elle < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 01:27

T'es long à répondre, je te fais peur ?


l-arwen < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 01:42

En fait, je ne sais pas pourquoi mais j'étais sur que tu étais allée dormir ! Je déteste faire des cauchemars, même si il y a un soulagement terrible quand on voit que toutes ces horreurs n'existaient pas... Pour msn en fait je suis plutôt contre, je trouve que c'est une perte de temps incroyable, je connais pas mal de gens qui y passent des heures par jour, et même si on vient chez eux, ils sont encore devant l'ordi. On n'a jamais tant eu de moyens de communiquer, et pourtant, on communique de moins en moins bien. La caricature de certaines soirées : chacun est dans son coin, avec son portable collé au cerveau. Je trouve ca vraiment nul, c'est pour ca. J'espère à mon tour que je ne t'ai pas fait peur. Je ne vais plus rester très longtemps le marchand de sable approche... Je t'embrasse fort



Elle < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 01:45

Msn est bien lorsque l'on est seul, coupé du reste du monde, et que peu d'amis vous tendent chaleureusement leurs bras pour la nuit.. Je ne suis pas d'accord avec ta conception, bien que j'agrée parfaitement avec le fait que les égocentriques qui ne pensent même pas à leurs amis non virtuels sont des porcs sans cervelle. Il ne faut pas tout caricaturer du mauvais coté. Cela peut bien se passer. J'ai msn, car c'est un moyen très simple de s'ouvrir, lorsque l'on n'ose pas se mettre à nu face à une vraie personne. Un moyen d'évasion et de rêves, dans lequel on doit, tout de même, ne pas s'enfermer, je te l'accorde. Ow, non, s'il te plait, cligne des yeux, fais quelque chose .. Ne me laisse pas maintenant ..


l-arwen < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 01:58

D'accord, c'est vrai que je suis caricatural sur certains points, sans doute la rage de vouloir ne pas perdre de temps et tout rationnaliser pour fuir d'autres angoisses, je ne sais pas. En tous cas, je n'ai aucune envie de me disputer avec toi sur ca, à moins que la dispute ne soit un jeu qui nous rapproche... Je cligne des yeux^^ mais mes paupières ont du mal à repousser le sommeil... Allez, c'est bien pour toi, parce que même mon chat s'est endormi, alors je n'ai plus que toi avec qui échanger. Tu profites bien de tes vacances à part ca? Au moins, j'aurai gagné à te connaitre aujourd'hui. La nuit est douce et les cauchemars sont loin quand je t'écris, ca ressemble presque à un beau rêve...


Elle < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 02:28

J'aime beaucoup me disputer .. Sauf quand l'énervement prend le dessus sur l'humour et l'ironie. Bon, sinon, déso du retard, j'ai pas pu faire mieux. Je prie pour que tu ne sois pas allé te coucher .. Si ça ressemble à un beau rêve, de demeurer avec moi cette nuit, j'espère que tu n'es pas parti, et que tes paroles n'ont pas été envoyées en l'air (excuse moi de l'expression) J'espère que me connaitre sera un réel gain pour toi. Dis moi que tu es toujours présent .. Maintenant ..


l-arwen < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 02:37

Je suis toujours présent, j'ai trouvé à m'occuper entre tes réponses ! Je suis en train de réduire la taille des photos d'une soirée, ca perd un peu en qualité, mais ca prend 200ko au lieu de 2Mo environ, c'est bien surtout pour envoyer par mail ... Bref, voila. Depuis tout à l'heure je vois le voyant de l'imprimante qui attend qu'on lui ordonne de se remettre en route, c'est ca la nuit, ce calme, cette attente... Je n'aimerais pas travailler à un péage la nuit, ca doit être terrible la petite cabine toute la nuit., tu ne trouves pas? Je ne vois ni la lune ni les étoiles, tout a disparu derrière les nuages, comme si la nature m'orientait vers toi pour éviter de me déconcentrer...


Elle < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 02:43

Ah, je préfère ça. Je ne suis pas claustrophobe, mais,une cabine de péage, une nuit entière, je crois que je me pendrai, sans attendre. Pour ce qui est de la nature changeante, j'en sais quelque chose .. Je ne controle pas le temps, pas les éléments ,mais parfois, lorsque je veux vraiment très fort quelque chose, cela se produit. Peut être n'est ce le fruit que d'un hasard fou, pourtant,je m'égare souvent à rêver que ma simple petite volonté d'humaine puisse changer quelque chose aux malheurs de ce monde. Tu dois trouver ça stupide, tout comme tu trouves msn stupide, et pourtant, c'est réellement ce que je pense .. Mes paupières, à moi, sont grandes ouvertes, je guette le moindre de tes mots, je me délècte de la moindre parole, et je souris à la moindre expression de ta galanterie flagrante .. Dis, crois tu que je sois folle ?


l-arwen < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 02:48

Nous sommes tous des fous, c'est à dire des passionnés. Nous vivons dans l'instant, dans sa force, dans son aspect irrationnel. J'aime t'écrire, je m'en rends compte. C'est charmant, c'est frais, c'est délicieux, édulcoré, vif. J'aime ces touches, ces fragrances qui me font dire que l'écriture ressemble à l'amour, la meme émotion, le même emportement dans les mots, dans les mains, dans les intentions. Je comprends ta volonté d'améliorer les malheurs, mais suffit il d'y croire pour que quelque chose se passe? "Celui là passe toute la nuit à regarder les étoiles en se disant qu'au bout du monde, y a quelqu'un qui pense à lui", tu connais peut-être la chanson...





Elle < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 02:55

Vif ? Cela veut il dire que je mets du piment dans ta vie ? Que je t'amuse ? Que je ne t'ennuie pas ? Si seulement tu savais à quel point mon espoir que tu répondes oui à ces questions soit grand .. Moi, en attendant tes réponses, je lis. Idiotement, plutôt, je relis. Notre conversation. Du début. Ton entrée en matière, douce, charmante. Ton soutenu, quoique chaleureux, et certains compliments glissés avec soin qui font picoter ma langue comme une réelle friandise, et frémir les tréfonds de mon âme, de mon corps, ma chair, mes entrailles. Pourtant, une partie de moi, sombre, n'est que frustration. Que vais-je devenir, lorsque le marchand de sable te volera tes mots divins, pour te faire aller jusqu'à ton lit, m'abandonnant à mes tendances insomniaques .. Je serai seule, dépourvue d'une âme profonde qui m'écoute sans broncher, qui comprenne ce que je ressens lorsque mes yeux veulent se fermer .. Impossible de dormir, et pourtant, toi, tu vas bientot partir ,et cette frustration de la solitude profonde m'accable, me détruit .. Dis moi encore combien de temps vais je pouvoir sourire, doucement, avant que ce sourire ne se mue en rictus infame, signe de mes larmes naissantes .. Dis moi combien de temps vais je devoir doser mon bonheur ,toujours, éternellement éphémère ?


l-arwen < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 03:01

Eternellement éphémère, je reprends tes mots là exactement ou tu t'es arrêtée. Si tu dors, je veille, et si je tombe, tu prends ma relève, c'est pour ca que je reprends à ta pause, à la fin de ton message. C'est vraiment joli ce que tu écris, de plus en plus, comme une fleur qui s'ouvre de nuit, dans l'insomnie, et qu'un manteau neutre, pendant le jour, dissimule. Tu ressembles aux papillons qui ouvrent leurs ailes tard, au jour tombé, et qu'on voit, de temps en temps, à la lueur des nuages. Je réponds oui à tes questions, sans hésiter. Tu es celle que j'attendais ce soir. J'aime ton inspiration, tes phrases fortes qui m'emportent dans notre direction à nous, tu fais mon chemin, le long de cette côte sinueuse et tendre qui fait le long chemin de la rencontre. Au fond, tu restes libre et tu fais le choix de m'écrire. Je devrais te remercier, tu me donnes l'occasion de me montrer tel que je suis. C'est si rare d'être authentique de nos jours et avec toi, j'ouvre une porte sur mon cœur...


Elle < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 03:23

Internet. Mon meilleur ami, mon pire ennemi, aussi. Je viens de me livrer, dans plusieurs dizaines de lignes, avec des mots crus, mais profonds, et il n'a rien trouvé de mieux que faire échouer l'envoi .. Peut être que le moment n'était pas approprié pour que tu apprennes certaines choses sombres chez moi .. Veux tu savoir ? Sincèrement, je ne voulais pas m'inscrire sur ce site, c'est une amie qui me l'a fait découvrir, me sachant pucelle de tout amour, et croyant vraiment que mon Prince, je le rencontrerai ici. J'ai d'abord refusé, longuement, et à maintes reprises elle m'a relancée, cherchant à me faire céder. Pour moi, un site tel que celui ci, regorgeait de garçons nuls, ne voyant pas plus loin que le bout de leur museau d'étalon sauvage ,qui ne savaient pas parler autre qu'en sms ou en un jargon qui me dépasse ,tel que "je kiffe",ou autre. Il ne recelait forcément, ce site, que d'hommes dont les seuls mots audibles étaient baiser, ou sauter, ou toute autre forme d'expression pouvant signifier un dépucelage féminin brusque et violent. Moi qui recherchait calme et volupté, j'ai tout d'abord regretté de m'être inscrite. Et aujourd'hui .. Je te rencontre ^^ La providence, si elle existe, a bien fait les choses, car je ne regrette absolument pas cette nuit fabuleuse ,que nous sommes en train de passer .. Je suis en train de nous comparer, à deux amants, timides, réservés, mais emplis d'affection à revendre .. Dans le noir .. Les yeux dans les yeux, ils se cherchent .. Et lors d'un passage bref de la lune, on aperçoit leurs corps ,nus, se frôlant dans les ténèbres épaisses de la nuit noire .. Oui, je sais, je me laisse aller .. Je t'avais dit, que j'étais folle .. Tu as le droit d'aller te coucher ,si je te choque .. Je suis crûe, mais je me dévoile .. Prends ça comme tu veux .. Mon cher ..


Elle < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 03:46

Je pense que es parti .. Il y a de quoi, je le savais .. J'ai pris un risque .. J'en paie le prix .. Je vais donc aller dans ma couchette, froide, faite de draps blancs qui me donnent la nausée. Je vais fermer les yeux, avoir des flashback, et mes larmes vont couler .. Ne culpabilises pas, j'aurai du prévoir cette réaction, et la prévoir, plus qu'une simple éventualité .. Donc, tu m'as laissée à ma solitude éternelle .. Soit .. Je comprends .. Comme je dis toujours, les miracles n'existent pas, et surtout pas en un seul homme .. J'ai osé croire que tu me ferais penser le contraire .. Pardon, d'avoir surestimé ton potentiel d'éveil. Bonne nuit, alors .. Saches que je veille, alors si tu reviens .. I'm here .. Bye ..


l-arwen < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 03:50

Chère et tendre,
Nous entrons dans le théâtre d'improvisation que tu construis et auquel je réponds, le théâtre où tu prolonges mes bâtisses... C'est très joli, la rencontre est toujours un peu brutale, alors on devrait se rencontrer soit dans le noir, soit derrière une porte, pour n'entendre d'abord que la voix. Les mots de l'amour, je les connais peu, et tu coïncides avec l'idée que je me fais de la vie, qui est que j'en ai encore beaucoup à apprendre. De l'amour, je retiens surtout les contacts, la tendresse, le toucher, les mots chuchotés, l'émerveillement et le bonheur magique. Le brusque et violent risque de bruler des étapes. Dans un rage de colère tellement j'étais seul, je me suis dit un soir, ca remonte à deux ans au moins, que j'irai commercer avec une prostituée, et au dernier moment, en arrivant près d'elle, j'ai changé de chemin, je me suis dit "La première fois me marquera toute ma vie". Là, j'ai eu peur. J'ai eu peur d'être traumatisé et que toute ma vie, je le regrette. Bref, je suis certainement rentré me coucher et le lendemain, la mémoire était comme remise à zéro. J'aime ton calme, ta façon d'être tendre tout en étant ferme, je t'apercevrais volontiers dans ce très joli décor décoloré et lunaire. J'ajoute une haute fenêtre d'un château antique, ou l'ouverture grinçante d'une porte effrayante, mais les amants se rassurent. Je préfère la version coucher de soleil à la plage, l'un retrouve l'autre. Celui qui attendait dessine une plage et deux personnages qui forment l'amour. Dans l'instant, j'aimerais que ce soit nous. Ce qui me rattache à la vie, c'est notre lien...


Elle < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 03:59

Ow .. Pourquoi ? Oui,pourquoi, hein ? Pourquoi Tant de temps .. Pour me répondre .. Te rends tu comptes de ce que c'est, ce qui me ronge, plus les minutes passent. J'ai crû que tu m'avais laissée .. Que tu refermais la porte d'un couvent, où une fille pure, et chaste, n'attend que son seul et unique amour .. Et que plus jamais tu ne trouves la clé de cette bâtisse .. Je me mords violemment les lèvres, en se moment même, à savoir que tu luttes contre un sommeil grandissant .. Je ne cherche pas à te retenir, enfin, si, mais .. Ow, comment te dire des mots si .. Je n'y arriverai jamais .. J'ai honte .. Je me sens égoïste .. Je veux te garder pour moi toute seule, alors que Dame Nature t'attend, pour te bercer pour le restant de la nuit, de doux et magnifiques rêves .. Si tu restes, ce sera à tes risques et périls, car .. La nuit, je suis lunatique, sauvage .. Mais aussi .. Très différente. Mon humeur est changeante, je suis encore plus fragile que d'accoutumée, et des pensées me traversent, des pensées bien naturelles dans ce petit matin, mais que pourtant j'essaie de refouler. Des sentiments, profonds, d'amour, de tendresse, de désir, que je cache depuis si longtemps, je sens que tu grattes ma barrière, ma coquille, du bout de l'ongle, doucement, avec patience. Je vais certainement céder incessamment sous peu, et tu trouveras mes paroles ridicules. Fuis, tant que tu en as encore le temps, ou reste,si tu le désires, mais je t'en conjure, réponds moi vite, j'ai si mal, mon coeur se déchire, tant le doute de recevoir une réponse de toi est pesant ..


l-arwen < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 04:07

je fais plus vite, n'attendons pas le matin pour aller dormir, je ne veux pas me voir face à un miroir dans l'aube grise... Quelque chose changera pourtant tout à l'heure, la fenêtre deviendra brumeuse et blanche. C'est à ce moment que l'expérience de l'amour s'achève, le jour vient sur le monde, redessinant les silhouettes et le lit du vent. C'est vibrant ce que tu écris, j'ai senti l'envie de te voir, l'envie si pressante qu'on sent monter en soi comme les larmes, la colère ou la vie, c'est étrange. Ne te mords pas les lèvres, on a encore toutes les vacances pour essayer de se voir... Et de quoi as tu honte? Que voulais tu me dire? Je t'écoute, tu le sais bien, nous avons ouvert les portes de nos pensées pour cet échange parfait, fluide, entre nous. C'est le lâcher prise de la conscience. Je me laisse tomber, d'un vol vertigineux, profond, sismique. Je me cherche, je te trouve, je te perds et te retrouve...


Elle < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 04:16

C'est fou comme tu me comprends .. Fou, comme tu peux ressentir les choses .. Tant d'hommes, se croyant supérieurs, refusent de se montrer, de se confier .. De se mettre à nu. Toi, non. Sans avoir un effort ultime à faire pour ravaler cette fierté qu'ont tant d'homme ,tu te laisses aller, tu me tends la main, me jetant un coup d'oeil chaleureux. Sans peur, mes doigts effleurent les tiens .. Tu resserres ta prise .. Je suis sauvée .. De tous mes cauchemars, de toutes mes peurs .. Oui, n'arrête jamais ce qui se produit entre nous en cette heure si tardive, je t'en prie .. Je donnerai tout pour que tu ouvres tes bras, et que je m'y loge, telle une colombe fatiguée, de son si long voyage à travers une contrée, très dangereuse .. L'adolescence .. Referme tes ailes d'un blanc immaculé, sur mon corps frêle, petit ange .. Fais ça pour moi .. J'ai si froid à l'intérieur .. Et à l'extérieur, je grelotte. Un manteau blanc de gel, se bat contre celui, noir, de la nuit .. Voila pourquoi j'ai froid à l'extérieur .. Pour l'intérieur .. Pour le froid régnant dans mon coeur .. Je n'ai pas d'explications. Si ce n'est un manque d'amour terrifiant, et long d'une éternité .. Serais tu l'Homme ? Lui ? IL ? CELUI qui fera à nouveau brûler ma chair d'un amour tendre, et doux .. Réponds .. Je t'en prie .. Ne pas lire tes mots me brûle les yeux, alors, pitié .. Réponds ..


l-arwen < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 04:25

L'adolescence... Je laisse quelques secondes le silence prolonger l'écho du mot, j'entends "lescence",
essences, parfums par milliers, sauras tu les capter? La nuit est laiteuse et tu progresses, ta peau d'enfant se craquèle parce que tu es peut-être en train de l'abandonner, comme un lézard qui poursuit son périple. Le bac, le mariage, le permier salaire, la vie nous donne des petits rites pour passer d'une période à l'autre. L'amour est une autre initiation, celle qui doit effacer les sanglots rouges, les cauchemards des nuits froides aux tuiles vieillies, j'attends de l'amour un lever de soleil vu depuis la fenêtre. Notre secret : un rayon de lumière rose du petit matin. Ce matin où on s'est dit, enfin "je t'aime", et où cela prenait son sens. Ici s'arrête ma route, je t'ai trouvée. J'en ai le vertige, la fatigue du marcheur qui touche le sommet ou arrive au col. Le vent me décoiffe, le ciel est bleu pur, et quelque part, tu dessines un coeur. J'y suis. C'est moi, ne m'écoute pas, parce que je me sens ridicule comme toi, mais on fait parfois des choses juste parce que c'est joli à lire ou à regarder. Laisse moi avancer vers le vide, fuir de tout regard pour t'écrire, ici, simplement... les mots m'échappent... Je ne sais rien de plus. La douleur de vivre est révolue.


Elle < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 04:36

La douleur de vivre est révolue .. A jamais .. Car à jamais, tu me tiendras la main .. A jamais, tu m'empêcheras de sombrer dans ce gouffre immense ,que forme la dépression .. Je suis déjà tombée dans ce gouffre, j'en ai subi les conséquences .. Deux ans de thérapie pour anorexie légère. Je n'étais même pas malade .. Mais passons .. Je viens de m'arrêter, pendant quelques secondes, sur ces mots, magiques, divins, bénis. Ces mots, que tu as malheureusement mis entre guillemets, comme s'ils n'étaient que reprise ,et non des sentiments propres à toi, que tu pensais sincèrement. Cela me fend le cœur, et me déchire l'âme.Et j'ose espérer,follement,que tu les répeteras,ces mots,mais d'une autre manière .. réellement .. De toi à moi .. Pour moi .. Pour me donner chaud .. Si chaud .. Mes membres tremblent, quémandant un effort physique de ma part, pour ne pas s'engourdir .. Pourtant, je reste là, immobile, seuls mes yeux et mes doigts réagissant à tes paroles, alors que mon coeur se rendort, ayant entrevu tes guillemets malheureux. Il est aussi déçu que moi, et pourtant, moi, je ne peux t'en vouloir. Comme si l'affection profonde et aveugle que j'avais pour toi me cachait toute autre chose .. J'espère que tu ne me lâcheras pas la main, Dark Angel, j'espère que tu arrêteras cette horrible torture qu'est la citation ..Ces guillemets maudits, j'aimerai qu'ils n'existent que si peu entre nous .. Je ne veux que toi, que tes paroles, tes mots, tes envies .. Alors donne toi à moi, et ne me donne pas un simple écho de ce que je rêve de lire .. Je t'en prie ..


l-arwen < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 04:43

On passe, on est là, le livreur de journaux vient de se mettre en route, et ailleurs, les fourneaux laissent déjà échapper leur odeur de petit pains... Ca y est, nous y sommes, à l'impasse magnifique de la nuit qui finit bientôt. Lever, tramway, la vie recommence alors qu'on va aller dormir. Demain soir je serai aussi là, si tu es là. Ce que je voulais te dire avant, c'était ce dont on parle depuis longtemps maintenant, ce tout qui nous rassemble. Un immense vide s'empare de moi, je me sens au bord du gouffre, et je viens d'apprendre tes malheurs et les épreuves de ta vie. Maintenant que tu m'as confié ca, comme je te raconterai mon désert affectif au collège quand j'y étais, ces vécus nous font dire que la vie est une épreuve, et alors, on prend le plaisir où il se trouve. Nous découvrons que nous nous ressemblons, avec cette fragilité intérieure qui est une force considérable. Laisse moi avoir raison de te l'écrire, sans rien autour. J'ai aimé tes mots, j'aime tes phrases, tes pensées intenses, j'aime les épreuves dont tu es sortie. Je t'aime.


Elle < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 04:50

... Un vide semble se combler, à la vitesse de l'éclair, en moi. Tes sous entendus, à croquer, me troublent. Et tu me laisses entrevoir un passé sombre, toi aussi .. Je ne sais quand est ce que tu me le révèleras, j'espère juste que le plus tôt sera le mieux. Demain,je serai là, mais demain uniquement. A quinze heures. Ensuite, je disparaîtrais. De ta vie, de ce site, de tout. Je ne peux t'expliquer, c'est trop compliqué .. Je te laisse aller dormir, le sommeil me gagnant également .. Tes mots me touchent, me font vibrer, et je sens que plus jamais je ne voudrais les entendre d'une autre bouche. Sans le vouloir, mes lèvres, barrière infranchissable, on laissé passer ces mots doux .. Et je te murmure, dans cette aube magnifique, alors que nous allons nous laisser bercer par la nuit .. Je t'aime ..


l-arwen < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 04:57

Pourquoi disparaitras-tu alors que tout peut commencer? Je me sens si mal à lire tes mots... J'ai l'impression de ne plus rien comprendre, d'avoir été mené à une impasse, comme celle ou la nuit nous emprisonne, au pied du jour. Je veux t'écrire encore et encore... Demain et les autres jours de ma vie que se passe t il ? Nous ne pourrons pas nous connaitre mieux si tu ne résous pas ce mystère. Me suis-je trompé du début à la fin? Et puis même si plus jamais nous ne devions nous écrire, tout a été parfait. La vie contient sa propre fin, et nous avons déjà vécu bien des petites morts qui nous ont effrayés. Comment cela s'appelle t il quand tout est gagné et perdu, mais que l'air pourtant se respire. Je veux savoir. Dis moi si tu as fait tout cela pour lire ces mots d'amour qui te nourrissent...


l-arwen < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 05:07

Je ne pourrai pas être là à 15h, je passerais sur le site vers 14h ou peut-être avant, et pour la suite, l'avenir nous le dira. Je tenais à te dire qu'une rencontre sur ce site même m'a appris que je devais accepter de ne pas pouvoir tout comprendre, alors j'accepte le mystère de ta réaction. Je te souhaite bonne chance pour le long chemin qu'il te reste à faire. Vis autant que tu peux, et ne pense plus à moi si c'est mieux ainsi. Je t'aime.
Stéphane


Elle < Se rappeler le message précédent > (Supprimer) 28/12 à 05:28

Ne dis pas ça .. Je ne veux pas que tu me voies comme une manipulatrice. Tout ce que j'ai dit était vrai .. Mais si je m'engage maintenant tu me procureras un bonheur sans failles. Mais .. La chaleur ? Celle de tes bras ? J'ai peur de ne jamais la rencontrer, ou bien trop tard. Chaque pas loin de toi me meurtrit ,et nous sommes si loin, que ça me tue. Je ne veux pas souffrir le martyre à cause de la distance, bien que je ne veuille en aucun cas perdre cette perle rare que tu es. Ton fais frémir mon coeur, tressaillir mon corps .. Non, non, je ne veux pas ! Pas être dépendante de toi .. Non, non, je ne veux pas ! Pas être séparée de ma seule source de vie. Nous devions nous trouver, cette nuit, j'en suis certaine .. Mais les prochaines nuits .. D'autres, comme moi, prendrons la relève .. Les histoires d'amour finissent mal, c'est bien connu ..Je ne veux pas souffrir, mais je ne veux te faire souffrir .. Quel dilemme .. Aide moi .. Guide moi dans tes pas .. Je ne veux pas de perdre .. Je t'aime déjà tant ..
Steph' ..

L'amour sur SE, créé en direct... 1/88 24/08/2008 à 01:22
Mignon Rire
L'amour sur SE, créé en direct... 2/88 24/08/2008 à 01:22
putin tu metone que personne répon meme moi j'ai pas lu^^
L'amour sur SE, créé en direct... 3/88 24/08/2008 à 01:24
Desoler mais j'ai pas le courage de tous lire pourtant j'étais motiver mais y en a trop Mr. Green Sifflote
L'amour sur SE, créé en direct... 4/88 24/08/2008 à 01:32
J'ai pas tout tout lu mais la plupart, très beau, même si je doute que le coup de foudre soit possible a travers le net..


Amy
L'amour sur SE, créé en direct... 5/88 24/08/2008 à 01:57
Idem motivé pour les 10 premiers mais apres... jsuis allé mchercher une glace besoin de decompresser. MDR MDR MDR MDR MDR
NikOw 
L'amour sur SE, créé en direct... 6/88 24/08/2008 à 02:09
NeverMe a écrit :
Idem motivé pour les 10 premiers mais apres... jsuis allé mchercher une glace besoin de decompresser.

MDR MDR

Je verrai ça demain je crois =\
1995   
L'amour sur SE, créé en direct... 7/88 24/08/2008 à 11:09
J'ai eu le courage! Oui je l'ai eu Star

Et en plus j'ai bien aimé, même si c'est un peu long Smile

Gloups.
L'amour sur SE, créé en direct... 8/88 24/08/2008 à 11:52
Effectivement c'est rapide mais très beau. (et très long à lire)
L'amour sur SE, créé en direct... 9/88 24/08/2008 à 12:46
Magnifique!!!
Dommage que ça ressemble davantage à de la fiction..
Tout est si merveilleusement dit, ça en a presque l'air spontané et naturel =)
L'amour sur SE, créé en direct... 10/88 24/08/2008 à 16:21
Jbdecalais a écrit :
putin tu metone que personne répon meme moi j'ai pas lu^^

han!je suis d'accord avec toi

bisous mon chou Innocent
L'amour sur SE, créé en direct... 11/88 24/08/2008 à 16:36
Je veux pas faire la rabat joie, mais c'est un peu gnan-gnan à mon goût.
Les "je t'aime comme le sud du ciel de la rivière du nord", je trouve ça pas terrible :/
L'amour sur SE, créé en direct... 12/88 24/08/2008 à 16:38
Me rapelle étrangement une de mes histoires Smile
L'amour sur SE, créé en direct... 13/88 24/08/2008 à 16:39
Vicky Addict a écrit :
Je veux pas faire la rabat joie, mais c'est un peu gnan-gnan à mon goût.
Les "je t'aime comme le sud du ciel de la rivière du nord", je trouve ça pas terrible :/

J'osais pas le dire Sifflote

C'est vrai que c'est mignon =) mais un peu trop "trop" quoi Rolling Eyes
M'enfin, mignon quand même Amitié
L'amour sur SE, créé en direct... 14/88 24/08/2008 à 17:10
Moi, j'ai lu... c'est... très beau. Très poétique. Presque irréel je dois dire... j'ai du mal à y croire, à tout ces mots, ils sont peut-être un peu trop fort pour que je puisse comprendre... Enfin. Que c'est-il passé ? à-t-elle disparu, comme elle l'avait dit ? J'aimerais savoir...
Bisous.
L'amour sur SE, créé en direct... 15/88 24/08/2008 à 19:19
C'est trooop trooop mimi
Moi perso sa m'est JAMAIS arrivé XD
Colo_   
L'amour sur SE, créé en direct... 16/88 24/08/2008 à 19:21
Moi j'trouve ça niais, m'enfin bon.
L'amour sur SE, créé en direct... 17/88 24/08/2008 à 19:23
c'est un peu cucul
L'amour sur SE, créé en direct... 18/88 24/08/2008 à 19:54
Ouah
C'est beau l'amour & poétiquement en plus =)
Bisous Stephaaaane Smile
L'amour sur SE, créé en direct... 19/88 24/08/2008 à 20:01
Maintenant, j'ai l'impression d'être une voyeuse. Neutral
L'amour sur SE, créé en direct... 20/88 24/08/2008 à 20:03
Elle = Robert, 45 ans, pédophile à ses heures perdues.

Papillon
Recommande ce site a tes ami(e)s | Aller en haut

Partenaires : Énigmes en ligne