Celles que j'aime

Quel âge avez-vous ?

Moins de 18 ans

18 ans ou plus

WoLkenTreiBer   Celles que j'aime 8 Ce jour à 09:47

Catégorie amour OU amitié? ça c'est un problème Smile Mon poème s'adresse à deux personnes, l'une que j'aime et l'autre...aussi, certes, mais pas de la même façon.

Apaisement divin trouvé dans tes paroles,
Ne t'avais-je jamais parlé de cette ivresse?
Gageons que c'est encore de la maladresse
Et que rien ne viendra plus gêner ton envol.

Eternel désir de vivre passionément
Les trop rares instants que nous partagerons,
Ebauches d'un bonheur frôlant la perfection.
A toi je m'en remets, je serai ton amant.

Les quatorze alexandrins qui font ce sonnet
Bien souvent réécrit ne suffiront jamais
A exprimer la force de mes sentiments

Quand bien même j'userais de tous les effets
Le résultat ne me satisferait jamais.
Est-ce simple de dire qu'on aime tant?


Je crois avoir respecté toutes les contraintes du sonnet, si vous trouvé une faille dites-le moi svp
Merci d'avoir tout lu et glissé un petit mot au passage....

Celles que j'aime 1/8 24/08/2006 à 10:29
Je te félicite pour la forme en alexandrins Very Happy Je ferai donc un commentaire détaillé, en mettant en valeur à la fois les points forts et faibles de ton sonnet!

Ecrire un sonnet demande de se soumettre à bien des contraintes, notamment la disposition des rimes en ABBA ABBA CCD CCD (ou ABBA ABBA CCD CDC). Dans ton sonnet tu as ABBA CDDC EEC EEC. Mais, à part le dernier vers qui ne compte que onze syllabes, tes alexandrins sont parfaits. Et, même si tous les vers ne sont pas correctement césurés, la majorité des séparations en deux hémistichesest respetée, ce que je trouve très très bien Smile
Je te conseillerais de t'entraîner tout d'abord à la disposition des rimes, tu verras que les césures viendront ensuite tout naturellement Wink

Quant au fond, je le trouve bien, je ne doute pas que le destinataire va en être puissamment touché!
A part le mot "jamais" placé à la rime deux fois, je ne vois aucune redite et le premier quatrain est vraiment très beau!

Voilà, dans la globalité j'aime ton écrit, je te félicite pour tes efforts tant sur la forme que sur le fond! Wink

Au plaisir de te relire,

Manon.
Celles que j'aime 2/8 24/08/2006 à 10:43
A toi je m'en remets, je serai ton amant.
_A toi, je m'en remet, je serai ton amant. (sans "s")

Les quatorze alexandrins qui font ce sonnet
_Les quatorzes alexandrins qui font ce sonnet (avec "s")

Quand bien même j'userais de tous les effets
_Quand bien même j'userais de tout les effets (je vois tout comme ça, mais je peux me tromper, me pose toujours autant de difficultés ce mot)

Sinon, le hasard fait bien les choses :

A paisement divin trouvé dans tes paroles,
N e t'avais-je jamais parlé de cette ivresse?
G ageons que c'est encore de la maladresse
E t que rien ne viendra plus gêner ton envol.
Celles que j'aime 3/8 24/08/2006 à 10:51
Merci pour ces commentaires intéressants
Le dernier vers aurait dû être un alexandrin, c'est un oubli de ma part: "est-ce SI simple"
Clynfirst-->le hasard fait bien les choses, mais pas assez a mon gout, Ange et Éléa sont les deux personnes concernées Smile
Merci encore
Celles que j'aime 4/8 24/08/2006 à 10:57
Clynfirst : Tes corrections sont fausses (mais ceci n'est pas du tout dit méchamment), je m'explique *mode prof de français activé* :

Conjugaison de verbe s'en remettre :
je remets
tu remets
il remet
...

Quatorze, comme tous les nombres, ne s'accorde jamais (cf: mes cours de français) même au pluriel.

"Tous" s'accorde au pluriel car les effets sont au masculin pluriel, donc "tout l'effet" mais "tous les effets".

Voilà, je crois avoir raison là-dessus mais bien sûr je peux me tromper Smile

Bonne journée à tous Faire la biz
Celles que j'aime 5/8 24/08/2006 à 11:05
Il me semble que tu as raison Transcendance, ça m'arrangerait même que tu aies raison^^
Celles que j'aime 6/8 24/08/2006 à 11:14
Excellent travail sur la forme, _Transcendance_ a bien développé, déjà! Peut être encore une recherche d'une plus grande fluidité,de jeux de sonorités plus langoureux et d'un rythme pouvant mieux servir le texte, c'est à dire afin que le lecteur (s'il est vraiment attentif) soit davantage captivé et enserré dans l'oeuvre!

Cela dit, épanchement original, usant également de la mise en abyme, comme pour mieux matérialiser les sentiments sur un horizon déroulé à l'infini! J'aime bien l'idée. Bonne continuation Wink
Celles que j'aime 7/8 24/08/2006 à 11:25
sa fait du bien de voir un topic ou il y a de bonnes critiques sa change de d'habitude. ton poeme est vraiment tres beau mais beau mais je n'en ai pas la capacité du juger voila rooo bisous
Celles que j'aime 8/8 24/08/2006 à 11:35
Épanchement original, mise en abyme... je ne savais pas que je savais faire ça^^
C'est vrai que jai du mal avec les sonorités, et jai fini par abandonner, idem pour le rythme (les hémistiches c'est presque un coup de chance!)
Merci pour vos compliments (-->love dadas_CDB : même sils ne font pas quinze lignes, ça fait plaisir)
Recommande ce site a tes ami(e)s | Aller en haut

Partenaires : Énigmes en ligne